conservation


conservation

conservation [ kɔ̃sɛrvasjɔ̃ ] n. f.
• fin XIIIe; lat. conservatio
1Action de conserver, de maintenir intact ou dans le même état. entretien, 1. garde, maintien, préservation, protection, 1. sauvegarde. Être chargé de la conservation d'un monument. Instinct de conservation, de soi-même, de sa propre vie.
(Concret) Moyens de conservation et de stockage (emballage, entrepôt, magasin). Conservation des aliments par le froid (congélation, surgélation, réfrigération), par la chaleur (cuisson, déshydratation, dessiccation, pasteurisation, stérilisation), par le fumage, le salage, l'emploi de conservateurs. Durée, date limite de conservation.
Techn. Conservation des sols : moyens mis en œuvre pour empêcher l'érosion des sols.
2Charge de conservateur (1o). Conservation des hypothèques.
3État de ce qui est conservé. maintien. État de parfaite conservation.
4Phys. Loi de conservation, exprimant la constante d'une grandeur physique lors d'une transformation d'un système isolé. Conservation de la quantité de mouvement, de la masse, de la charge.
⊗ CONTR. Altération, détérioration, gaspillage, perte.

conservation nom féminin (latin conservatio, -onis) Action de conserver quelque chose intact, de le maintenir dans le même état : Conservation des aliments par le froid. Manière dont quelque chose est conservé. Droit Fonctions d'un conservateur. Administration régie par un conservateur. Local de service du conservateur. Pétrole Ensemble des mesures destinées à limiter la production instantanée des puits d'un même gisement afin d'augmenter la récupération totale. Psychologie Schème de la pensée conceptuelle acquis par l'enfant entre 7 et 12 ans et suivant lequel l'enfant sait que certaines transformations sensibles d'un objet (par exemple son changement de forme) n'excluent pas qu'il conserve une ou plusieurs qualités qu'il avait antérieurement (par exemple son poids). ● conservation (expressions) nom féminin (latin conservatio, -onis) Instinct de conservation, instinct qui pousse un être vivant à lutter pour son existence quand elle est menacée. Agent de conservation, synonyme de agent conservateur. Conservation des sols, ensemble des interventions et méthodes de lutte contre l'érosion hydrique et éolienne, dont les effets sont souvent catastrophiques en milieu tropical. Loi de conservation, loi exprimant que la valeur d'une grandeur physique associée à un système isolé reste inchangée tout au long de l'évolution temporelle du système, aussi longtemps qu'il n'interagit pas avec un autre système. [Les lois de conservation (de l'énergie, de la quantité de mouvement, etc.) jouent un rôle fondamental dans les théories physiques. Elles sont liées aux propriétés de symétrie de l'espace-temps, supposé homogène et isotrope.] ● conservation (synonymes) nom féminin (latin conservatio, -onis) Action de conserver quelque chose intact, de le maintenir dans le...
Synonymes :
- préservation
Contraires :
- altération
- détérioration

conservation
n. f.
d1./d Action de conserver; résultat de cette action. Conservation des aliments. Conservation des droits.
d2./d Instinct de conservation: instinct qui pousse un être vivant, l'être humain, à protéger sa propre vie.
d3./d état de ce qui est conservé. La conservation d'un tableau.
|| Loc. En bon (mauvais) état de conservation. Cette momie est dans un état de parfaite conservation.

⇒CONSERVATION, subst. fém.
Action de conserver; résultat de cette action.
I.— [Avec une idée d'intentionnalité] Action de maintenir hors de toute altération, dans le même état ou en bon état.
A.— [Le compl. désigne un inanimé, une qualité ou propriété de l'obj. explicitement exprimée ou non] Conservation + compl. prép. ou en constr. abs. (subst. + de conservation). Action de garder intact, sauver, entretenir. Pour peu que la brise fût fraîche, la mer s'élevait d'une manière alarmante pour la conservation de nos mâts (Voyage de La Pérouse, t. 3, 1797, p. 58). La conservation des substances médicamenteuses est importante (DESCHAMPS D'AVALLON, Compendium de pharmacie pratique, 1868, p. 107) :
1. La conservation de ce château coûte à son propriétaire des sommes énormes et il en jouit bien moins que le public.
MICHELET, Sur les chemins de l'Europe, 1874, p. 65.
2. ... tout un art empirique de la conservation des aliments s'est développé, parallèlement à l'art culinaire dont il était corollaire, et de nombreuses pratiques, dont on retrouve les traces dans les civilisations les plus anciennes, subsistent encore de nos jours comme procédés techniques : dessication, fumage, salage, froid dans les régions polaires, alcool, vinaigre.
G. BRUNERIE, Les Industr. alim., 1949, p. 85.
SYNT. Conservation des documents, des fonds : L'archivistique des manuscrits, c'est donc la discipline qui a pour objet la reconstitution idéale ou matérielle des fonds de manuscrits dispersés, ou la conservation des fonds ayant échappé au démembrement (L'Hist. et ses méthodes, 1961, p. 1091). Conservation des sols : Le problème si important de la conservation des sols comporte l'étude de l'érosion par le ruissellement des eaux et par le vent (Ch. MAURAIN, La Météor. et ses applications, 1950, p. 234).
P. métaph., littér. L'Homme s'occupa (...) de créer plus de régularité encore en inventant des procédés de conservation... Conservation matérielle... Conservation des observations : mémoire fixée, écriture, dessin. Conservation et récupération à volonté des émotions : poésie, musique, prière, etc. (VALÉRY, Mauvaises pensées et autres, 1942, p. 216).
B.— [Le compl. désigne un animé ou un ensemble d'êtres animés, une qualité ou propriété de l'obj. ou de l'agent, le plus souvent implicite]
1. [L'action est envisagée du point de vue de l'obj.] Conservation de qqn, de qqc. à qqn :
3. ... il sentira sûrement quel soin particulier il doit donner à la conservation des équipages employés dans l'expédition dont sa majesté lui a confié la conduite.
Voyage de La Pérouse, t. 1, 1797, p. 55.
SYNT. Conservation de l'espèce : Notre peuple obéit à la loi ethnique, à la loi zoologique de la conservation de l'espèce (DE VOGÜÉ, Les Morts qui parlent, 1899, p. 424). Instinct de conservation : Nous devons nous demander s'il est légitime de concevoir l'idée d'un instinct de conservation, d'une tendance par laquelle l'individu vivant se proposerait le maintien de sa propre vie (J. VUILLEMIN, Essai sur la signif. de la mort, 1949, p. 29).
En partic. Action d'entretenir, soigner, sauver. J'estime que, malgré toutes les tentations contraires, nous devons travailler à la conservation du malade (ROMAINS, Knock, 1923, I, p. 5).
Spéc., RELIG. Action de Dieu en tant que Providence qui maintient ses créatures en vie. Nous prierons Dieu pour la conservation de vos jours, lui dirent les deux mendiants (BALZAC, La Peau de chagrin, 1831, p. 15).
2. [L'action est envisagée du point de vue des visées de l'agent] Domaine sc. ou pol. Action de garder, de défendre, de s'opposer à tout changement d'état :
4. « Il y a quelque chose au-dessus de la république, c'est la défense et la conservation de la patrie ».
MAURRAS, Kiel et Tanger, 1914, p. XCV.
SYNT. Conservation sociale (vieilli) : Dans les périodes de conservation sociale, la presse économique et financière a un rôle relativement simple : elle enseigne comment placer ses capitaux (La Civilisation écrite, 1939, p. 3803). Esprit de conservation : C'est par esprit de conservation, par amour de la stabilité que le paysan français est devenu le plus ferme appui de la révolution française (Les Fondateurs de la 3e République, Ferry, 1885, p. 243). Parti de la conservation, politique de conservation : Ces conséquences, que Louis-Philippe et Guizot avaient entrevues lorsqu'ils s'étaient associés à Metternich pour une politique de conservation, échappaient aux républicains français (BAINVILLE, Histoire de France, t. 2, 1924, p. 188).
Emploi abs., vieilli :
5. ... la royauté mérovingienne a été soumise à des études particulièrement approfondies : Fustel de Coulanges a employé toute son érudition à mettre en lumière le caractère conservateur qu'elle a affecté; la conservation lui paraissait si forte qu'il osait écrire qu'il n'y avait pas eu de véritable révolution et il se représentait toute l'histoire du haut moyen âge comme un mouvement ayant continué le mouvement de l'empire romain, avec un peu d'accélération.
SOREL, Réflexions sur la violence, 1908, p. 128.
II.— Résultat (intentionnel ou non) de l'action de conserver, état de ce qui est conservé. Conservation de qqc. ou de qqn :
6. ... le manque de conservation des bières tient fréquemment à leur richesse trop grande en matières azotées apportées par le malt.
E. BOULLANGER, Malterie, brasserie, 1934, p. 71.
7. Les diverses formations de syllabes, d'intensités et de temps que l'on peut composer sont très inégalement favorables à la conservation par la mémoire, comme elles le sont d'ailleurs à l'émission par la voix. On dirait que les unes ont plus d'affinité que les autres avec le mystérieux support du souvenir : chacune semble affectée d'une probabilité propre de restitution exacte, qui dépend de sa figure phonétique.
VALÉRY, Variété III, 1936, p. 18.
SYNT. (Bon, mauvais) état de conservation : Je me garderai bien de dire que Ronquerolles semblait être bâti de fer, tant l'action des siècles l'avait respecté; mais ce que je dois affirmer, c'est que l'état de conservation de ce vaste bâtiment était véritablement très remarquable (SOULIÉ, Les Mémoires du diable, t. 1, 1837, p. 5).
En partic.
ADMIN. Charge d'entreposer, classer. Les inscriptions se font au bureau de conservation des hypothèques dans l'arrondissement duquel sont situés les biens soumis au privilège ou à l'hypothèque (Code civil, 1804, art. 2146, p. 389). P. méton. Administration chargée d'enregistrer quelque chose. Impossible de découvrir sa tombe et flemme d'aller me renseigner à la Conservation (LÉAUTAUD, Journal littér., t. 1, 1893-1906, p. 275). Conservation des eaux et forêts (G. BELORGEY, Le Gouvernement et l'admin. de la France, 1967, p. 299).
SC. Capacité de conserver, force conservatrice inhérente à une chose. Conservation de la quantité de mouvement, de la force, etc. On peut dire qu'on n'a fait, depuis Descartes, que changer ce qui ne change pas : conservation de la quantité de mouvement, conservation de la force vive, conservation de la masse et celle de l'énergie; il faut convenir que les transformations de la conservation sont assez rapides (VALÉRY, Variété V, 1944, p. 246). Loi, principe de conservation : Les équations de Hertz pour l'électrodynamique des corps en mouvement sont-elles conformes au principe de la conservation de l'énergie? (H. POINCARÉ, Électr. et opt., 1901, p. 394).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1364 « action de conserver » (Roisin, éd. Brun-Lavainne, p. 182 : conservation du droit); 1721 « état de ce qui est conservé » (Trév.); 2. 1617 « fonction de conservateur » (POMEY); 1804 conservation des hypothèques (Code civil, p. 389). Empr. au lat. class. conservatio « action de conserver », dér. de conservare (conserver). Fréq. abs. littér. :1 001. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 2 097, b) 920; XXe s. : a) 1 116, b) 1 301.

conservation [kɔ̃sɛʀvɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1364; lat. conservatio, du supin de conservare. → Conserver.
1 Action de conserver, de maintenir intact ou dans le même état. Entretien, garde, maintien, préservation, protection, sauvegarde. || La conservation de l'aimantation par le fer. Rémanence. || Être chargé de la conservation d'un monument, d'une collection. Conservateur. || La conservation d'un droit, d'un privilège, d'une réputation. || Conservation d'un bien, d'un capital. Économie, gestion.La conservation de qqn par lui-même, sa conservation. Absolt. || Instinct de conservation.
1 Le premier sentiment de l'homme fut celui de son existence; son premier soin celui de sa conservation.
Rousseau, De l'inégalité parmi les hommes, II, p. 67.
2 Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme.
Déclaration des droits de l'Homme (Constitution du 3 sept. 1791), art. 2.
3 (…) les syndics seront tenus de faire tous actes pour la conservation des droits du failli (…)
Code de commerce, art. 490.
4 (Le mensonge) est l'instrument de conservation le plus nécessaire et le plus employé.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XI, p. 211.
5 Si les gouvernements, si les peuples, n'ont pas, sous peu, un sursaut de sagesse, ou d'instinct de conservation, nous roulons tous au gouffre de la guerre générale.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, XXII, p. 298.
Conservation de matières organiques ( Stérilisation; appertisation, pasteurisation). || Conservation de denrées. Conserver. || Appareils frigorifiques de conservation. Congélateur, glacière, réfrigérateur. || Moyens de conservation et de stockage. Emballage, emmagasinage, ensilage…; entrepôt, magasin; cave, charnier (vx), citerne, fruiterie, fruitier, silo… || Conservation par élimination de l'air ( Enrobage), par le froid ( Congélation, réfrigération), par la chaleur ( Cuisson, déshydratation, dessiccation), par le fumage, par l'emploi d'antiseptiques ( Salaison, saumurage).Conservation des pâtes céramiques ( Pourrissage). || Conservation de fourrures, de vêtements dans la naphtaline. || Le natron utilisé par les Égyptiens pour la conservation des momies…
Techn. || Procédés de conservation des sols, mis en œuvre pour empêcher l'érosion.
Techn. (publicité). || Affichage en conservation : affichage fait avec garantie de l'emplacement pour une durée déterminée (opposé à affichage libre).
2 (1617). Dr. admin. Charge de conservateur. || Conservation des eaux et forêts. || Conservation des hypothèques.Par métonymie. || Aller à la conservation des hypothèques.
3 (1721). Littér. État de ce qui est conservé. Maintien. || Veiller à la bonne conservation d'un ouvrage d'art. || Statue d'une belle conservation. || Conservation du teint. || Conservation de l'énergie, des forces. || Conservation de l'espèce.Loc. État de (bonne, parfaite) conservation.
CONTR. Abandon, abolition, aliénation, altération, annihilation, annulation, détérioration, dilapidation, fermentation, gaspillage, perte, putréfaction.
COMP. Autoconservation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Conservation — may refer to: Conservation movement, to protect animals, fungi, plants and their habitats Conservation biology, the science of the protection and management of biodiversity Conservation genetics an interdisciplinary science that aims to apply… …   Wikipedia

  • conservation — CONSERVATION. s. f. Action par laquelle une chose, une personne est conservée, ou l effet de cette action. Ayez soin de la conservation de ces fruits. La conservation de quelque chose. Chacun a soin de sa conservation. J ai fait cela pour votre… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • conservation — Conservation. s. f. v. Action par laquelle une chose, une personne est conservée. Ayez soin de la conservation de ces fruits. la conservation de quelque chose. chacun a soin de sa conservation. j ay fait cela pour vostre conservation, pour la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Conservation — Con ser*va tion, n. [L. conservatio: cf. F. conservation.] The act of preserving, guarding, or protecting; the keeping (of a thing) in a safe or entire state; preservation. [1913 Webster] A step necessary for the conservation of Protestantism.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • conservation — UK US /ˌkɒnsəˈveɪʃən/ noun [U] ENVIRONMENT, SOCIAL RESPONSIBILITY ► the process of using water, gas, electricity, etc. carefully in order not to waste it: »The main objectives are the conservation of materials and energy in support of the… …   Financial and business terms

  • conservation — I noun economy, fostering, guarding, harboring, keeping, maintaining, maintenance, nourishing, nursing, preservation, preserving, protecting, protection, providing sanctuary, safeguarding, safekeeping, saving, sheltering, shielding, sparing,… …   Law dictionary

  • conservation — ► NOUN 1) preservation or restoration of the natural environment and wildlife. 2) preservation and repair of archaeological, historical, and cultural sites and artefacts. 3) careful use of a resource: energy conservation. 4) Physics the principle …   English terms dictionary

  • conservation — [kän΄sər vā′shən] n. [ME conservacioun < OFr conservation < L conservatio] 1. the act or practice of conserving; protection from loss, waste, etc.; preservation 2. the official care, protection, or management of natural resources 3. the… …   English World dictionary

  • Conservation — (v. lat.), 1) Aufbewahrung; 2) Erhaltung bei Kraft etc. Daher Conservationsbrille, s. u. Brille; Conservationshaus, so v. w. Conservatorium 2) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Conservation — Conservation, lat., Aufbewahrung, Erhaltung; conservativ, erhaltend. Als politischer Namen bezeichnet Conservativer einen Mann, der an dem gesetzlich Bestehenden festhält und nur in eine gesetzliche Abänderung desselben einwilligt; er ist der… …   Herders Conversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.